ANTANANARIVO, messe du père Pedro - Blog - AKOA HOTEL RESTAURANT

HOTEL & RESTAURANT
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Aller au contenu

Menu principal :

ANTANANARIVO, messe du père Pedro

AKOA HOTEL RESTAURANT
Publié par dans Tourisme ·
DIMANCHE A ANTANANARIVO,  MESSE DU PERE PEDRO
Si vous cherchez à découvrir quelque chose d’unique lors de votre  passage à Madagascar et à Antananarivo un dimanche, assistez à la messe  de Père Pedro à Akamasoa, je vous raconte ici pourquoi cette visite qui  m’a tellement marquée.

En effet, quand on voyage à Madagascar, on entend rapidement parler  de Père Pedro et des actions humanitaires qu’il mène sur Madagascar  depuis près de 40 ans et notamment son projet de village pour venir en  aide et secourir les plus démunis de la capitale. Akamasoa a  d’ailleurs fêté en 2015 ses 26 ans et j’avais envie de voir de mes yeux  les miracles accompli par cet homme, aussi connu qu’une rock star  et tant aimé !

Une rock star, qui célèbre la messe chaque dimanche, devant 7 000  personnes. Quand j’ai su cela, je me suis dit que ce devait être un  moment à vivre et à découvrir. D’ailleurs, je le précise, ici je mets de  côté l’aspect religion, pour évoquer cette expérience plus d’un point  de vue humain.
Pour y assister, il suffit de se rendre au village d’Akamasoa situé  sur une des collines de la ville à 9h. On décide de partir vers 8h pour  affronter les éventuels embouteillages et ne pas arriver avec du retard.  Les routes jusque là-bas sont en assez mauvais état, à cause des  récentes pluies mais, dès qu’on entame la montée vers la colline  d’Akamasoa, les rues défoncées laissent place à de belles rues pavées  qui sont restées intactes. Plus on monte, plus le paysage change. Les  maisons ont fière allure, tout est propre est bien entretenu. On quitte  l’aspect chaotique et parfois misérable de Tana pour un véritable havre  de paix. S’il y a beaucoup de monde autour du stade, le parking est  presque vide, tout les malgaches sont venus ici à pieds ! On se gare  sans problème et plusieurs personnes viennent nous accueillir et nous  demander d’où l’on vient. On répond aux questions et une dame nous  emmène à nos sièges juste à côté de l’estrade pour l’instant encore  vide.

Le spectacle est impressionnant, déjà des centaines d’enfants sont  assis sur le pare-terre du stade et dans les gradins avec des adultes.  Le lieu est plein à craquer. On attend tranquillement le début de la  messe qui ressemble, là encore, à un concert, au vu de l’immensité des  lieux, de la foule et des musiciens présents dans les gradins avec  tambours traditionnels et guitares électriques. J’observe avec curiosité  cette foule qui se déplace chaque semaine pour assister à cette messe.  Les sourires sont sur beaucoup de visages. Certains ont revêtu leurs  habits du dimanche. Quelques enfants courent mais la plupart sont  sagement assis et attendent l’arrivée de Père Pedro.

A 9h pile, des enfants de choeurs habillés de blanc arrivent suivis  par Père Pedro qui commence son sermon. La messe sera la plupart du  temps en malgache, elle va durer près de 3 heures pourtant le temps va  passer très vite. De temps en temps, le Père Pedro va s’addresser aussi  en français. D’ailleurs il mentionne une anecdote assez intéressante :
Il raconte qu’un lundi, au lendemain de la messe, il arrive à la  carrière et se retrouve avec 300 personnes qui était là, la veille. Il  leur demande ce qu’ils ont retenu du sermon d’hier ? Personne ne répond.  Il insiste et dit vous avez bien retenu quelque chose de tout ce que  j’ai dit ? Rien. Il menace de ne pas laisser les gens rentrer chez eux  tant que personne n’aura répondu. Là, trois personnes s’avancent et  parlent. 3 personnes sur 300 se rappelaient ce qu’il a dit ! Ces messes  ne sont donc pas forcément des lieux où la transmission d’un message se  fait toujours, ce sont aussi des moments de vie que les malgaches  partagent en dehors de leur quotidien, souvent assez éreintant.
Enfin, dès que Père Pedro termine un sermon, il y a ces nombreux  chants qui viennent rayonner au milieu des petits et des grands.  Incapable de chanter car je ne connais pas les paroles, j’admire ces  odes mélodieuses et ces moments de partage.

La ferveur des chants malgaches, la joie sur les visages, la chaleur de  toutes ces personnes regroupées pendant 3 heures, fut un spectacle très  émouvant. Père Pedro est un homme entièrement dédié à son amour pour les  pauvres et à cette envie de les aider du mieux qu’il peut. Et après 26  ans, force est de constater qu’il y a des résultats. Ce n’est  certainement pas encore là où il voudrait, il doit y avoir forcément des  imperfections, mais il a quand même créé plus que beaucoup sur cette  planète.

Au sortir de la messe, la foule se sépare petit à petit pour rentrer  chez elle, c’est midi et l’heure de manger. Je pars balader un peu dans  le village. Tout le monde nous sourit et nous dit bonjour, l’ambiance  est joyeuse. Je repars de cette endroit avec moi aussi le sourire.
Je ne peux que recommander de vous intéresser à cette action et à  voir par vous même ce qui est fait et selon votre propre impression  soutenir cette association.
Et vous avez-vous vécu une expérience de cette sorte, une belle rencontre humaine ?


  Publié dans Madagascar, Étiqueté Antananarivo, Madagascar, Père PedroMettre en favoris le permalien.    



Aucun commentaire


© 2017 Created BY akom.be
ADRESSE :

151 ter Ambohijatavo
Ivandry
00101 Antananarivo
MADAGASCAR

OUVERTURE
DU RESTAURANT
Dim. Déj. 12h-15h00 - Soir uniquement clients de l'hôtel
Lun. déjeuner fermé - Soir uniquement clients de l'hôtel
Mar. déjeuner fermé - Soir 19h 00 - 21 h 30
Merc. Jeud. Vend. Sam.
Déj. 12h-15h00 - Soir 19h 00 - 21 h 30

Reservations restaurant +261 20 22 437 11
Retourner au contenu | Retourner au menu